Messages de Magnificat

MESSAGE DE LA FÊTE DU 15 AOÛT 2021 DU PERE MAUR TRAORE AUMONIER DE MAGNIFICAT

La communauté chrétienne catholique fête l’Assomption de Marie. A travers cette fête catholique, nous réfléchissons davantage à Marie comme croyante. Elle est celle qui a cru : « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur » (Lc 11). Ou, comme cet autre parole dans l’évangile : « Alors qu’une femme interpellait Jésus : « Heureuse la femme qui t’a porté et t’a nourri », Jésus répondit : « Heureux plutôt ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui la gardent ».

Autrement dit, tout croyant doit se laisser féconder par la Parole de Dieu, tout croyant doit laisser grandir en lui l’esprit du Christ, pour pouvoir véritablement l’enfanter au monde, en étant porteur d’une bonne nouvelle, en témoignant des petites goûtes de bonheur, en accomplissant aussi ce qu’on peut appeler des miracles de charité…Ce fut le cas du Père Olivier Maire, religieux montfortain, assassiné par Emmanuel Abayisenga, mardi 10 août alors qu’il bénéficiait de la charité du religieux. Paix au Père Olivier Maire et qu’il intercède pour plus de charité et de réconciliation entre nous.

L’Assomption nous rappelle que Marie, mère de Jésus, se rapproche de nous et devient modèle et figure du croyant, modèle et figure de la communauté croyante, en générale et de la communauté chrétienne, en particulier.

Ce qui me paraît important, au-delà des explications théologiques de cette fête de l’Assomption ou au-delà des curiosités humaines, c’est de redire et de croire avec S. Augustin que la grandeur de Marie ne se trouve pas dans sa maternité divine, celle de mettre au monde un être divin, sa vraie grandeur réside dans sa foi « heureuse celle qui a cru… ». C’est ce bonheur que je vous souhaite. Que chacun/e au terme de sa vie terrestre puisse entendre ces paroles « heureux celle ou celui qui a cru… ! »

C’est cette invitation qui nous est adressée aujourd’hui en célébrant l’Assomption, pour reconnaître, avec Marie, ce que Dieu a fait pour nous. Le Seigneur fit pour nous des merveilles : merveille de vivre, merveille de pouvoir partager… Merveille d’être pardonné, réconcilié, de nous comprendre, malgré les divergences. Merveille d’être comblé(e). Merveille de pouvoir à notre tour engendrer Jésus Christ, le mettre au monde, tout simplement en nous efforçant d’être fidèles à la Parole. Que les grâces de la fête de l’Assomption nous unissent davantage à Marie. L’aimer, la prier, c’est se mettre à son école, l’école de la foi. Bonne fête de l’Assomption 2021.

Fait à Versailles 14 août 2021

Père Maur T, fmi (Fils de Marie Immaculée), curé